Construction du centre aquatique de Saint-Amand-les-Eaux

ST-AMAND-LES-EAUX - Nord-Pas de Calais (59)

Construction du centre aquatique de Saint-Amand-les-Eaux

Description

Bassin sportif et éducatif, Bassin d’apprentissage, Plages, Gradins, Accueil, Administration, Locaux clubs, Vestiaires, Locaux techniques, Terrain beach volley, Stationnements

Démarche environnementale

Particularités techniques : Toiture végétalisée, Traitement de l’eau à l’ozone, Bassins inox, Filtration de l’eau par billes de verres, Chauffage de l’air et de l’eau à 100 % par double pompe à chaleur

– Toitures végétalisées : favorise l’isolation thermique, acoustique (environs 40 dB de moins) et la biodiversité, amélioration de la rétention et diffusion plus lente de l’eau, amélioration de la qualité de l’air (hygrométrie, poussières, toxiques), de la qualité de l’eau (filtration) et augmentation de la longévité de la toiture (protection contre les UV et les chocs thermiques).
– Matériaux de qualité assurant une parfaite tenue dans le temps, résistant aux fortes contraintes hygrométriques et ambiances chlorées de la piscine, et conformes aux normes Hygiène en vigueur : réduction des coûts de maintenance.
– filtration par filtres à sable et hydro-anthracite permettant un détassage à l’eau et à l’air : économies d’eau importantes.
– Réduction des consommations d’eau potable : réducteurs de débit à chaque point de puisage, réservoirs de chasse d’eau de capacité réduite avec double commande, chasses d’eau temporisées pour les urinoirs, robinetteries économes thermostatiques pour les douches et boutons poussoirs temporisés pour les robinets, mitigeurs économiques, comptage d’eau sur chaque départ avec report sur la GTC, contre lavage des filtres avec injection d’air comprimé.
– Végétaux non toxiques, non allergènes, peu ou pas odorants et qui plus est, adaptés à la qualité environnementale de la région.
– Amélioration de la qualité de l’air par l’évacuation des chloramines : stripping dans tous les bacs tampons, destructeur de chloramines par système U.V., régulation automatique des produits de traitement (chlore et PH).
– Chaufferie gaz, comprenant deux chaudières à haut rendement, équipées de brûleurs à bas NOx, complétées par un récupérateur à condensation réchauffant directement l’eau du plus grand bassin : rendement de production optimal.
– Mise en place de systèmes de régulation automatisés facilitant l’exploitation et le contrôle des consommations (GTC), permettant l’adaptation des conditions aux consignes par zone et une gestion économique des périodes d’inoccupation (chauffage, ventilation par circuit de chauffage à débit variable via la réduction de consommation des moteurs des pompes (traitement d’eau) et la réduction des consommations des ventilateurs par zonage thermique des locaux et optimisation de la modulation du traitement de l’air neuf tenant compte de la fréquentation et de la température extérieure (traitement d’air), et éclairage avec capteurs de luminosité modulant le réglage de l’éclairage).
– Planchers chauffants : chaleur par rayonnement, meilleur confort, meilleur rendement, meilleures performances thermiques du bâtiment.
– Zone vestiaires / sanitaires publics ventilée par une centrale de traitement d’air double flux avec récupérateur (50% de récupération minimum).
– Utilisation d’une centrale de traitement d’air double flux avec récupération de chaleur (65% aux conditions nominales) à débit d’air neuf variable (débit réduit pour les périodes d’inoccupation) pour le système de ventilation et chauffage de l’air.

Infos

Maître d’ouvrage
Communauté d’Agglomération de la Porte du Hainaut

Maîtres d’oeuvre : 

Etat
Réalisé – Ouverture février 2014

Mission
BASE + EXE + Synthèse + OPC

Surface
4 033 m²

Montant des travaux
10,5 M€ HT

Menu