Construction d’un centre aquatique à Libourne

LIBOURNE - Gironde (33)

Construction d'un centre aquatique

Description

A l’intérieur

Espace d’accueil : hall, locaux du personnel, salle de réunion, administration. Vestiaires, douches, salle de musculation etc. Halle bassins : bassin sport-apprentissage 25 x 6 m, bassin mixte récupération-aquagym, bassin loisirs, pataugeoire. Espace bien-être : bains à thèmes, sauna, hammam, plages, douches massantes. Locaux techniques.

A l’extérieur

Aire de jeux d’eau, toboggans, bassin balnéo de 50m² de l’espace bien-être, bassin loisirs, plages minérales, terrasse bar, solarium végétal, espaces verts.

Wifi pour l’exploitant et bornes pour le public.

Le parti architectural

Plus que jamais dans ce projet, Octant Architecture réaffirme sa démarche sensible, généreuse et contextuelle.

Situé sur la rive droite du Lac des Dagueys, le périmètre alloué au centre aquatique de la communauté d’agglomération du Libournais, s’insère dans une zone à forts enjeux environnementaux dans un quartier en développement où se côtoient pôle nautique international, plage, restaurants, hôtel, bowling, parc économique,  et centre de remise en forme.

Une grande proximité avec la nature est voulue, assumée, et se tisse à partir de nombreux liens. Lové dans la végétation, l’équipement est visible depuis les promenades piétonnes de la rive opposée. Il est surélevé afin de placer le fond des bassins au-dessus du niveau des plus hautes eaux.  Le rapport à l’eau n’est pas seulement un rapport visuel, c’est un rapport vital : le lac nourrit la piscine, lui apportant l’eau des bassins et la douceur de l’air des halls. Ce lien fonctionnel se traduit effectivement par un double circuit, et l’eau est pompée pour alimenter les bassins.

La venue et l’arrivée sur le centre sont  guidées par le signal de la tour de glisse telle un pôle repère pour tout le site.

Le projet se pose dans le paysage à des échelles variées. On voit de loin la force de la façade Est,  alignement de simples formes blanches séparées par des éléments denses de couleur « ocre orangé » qui l’ancrent dans le sol et l’ouvrent en largeur. A partir du point d’appui de la tour de glisse, le jeu des hauteurs, repris par ‘deux’ failles, apporte un rythme  de lumière et de verdure à cet ensemble.  Vue de l’autre rive, la façade Ouest souligne la forte présence du centre de bien-être, blanche et lumineuse. Comme projetée en avant par les deux failles, elle fait le lien entre les façades « ocre orangé » des halls de bassin. La silhouette de tout le centre aquatique devient parfaitement lisible : trois bassins, un centre de remise en forme, un espace de glisse estivale,  îlots de lumière et de verdure tournés vers le lac.

Le projet répond à toutes les attentes des différents publics, garantissant autonomie et sécurité pour chacun, permettant également de créer des liaisons et des synergies entre tous les usages et tous les espaces. Cette mixité fonctionnelle offre au gestionnaire toutes les possibilités d’adaptation aux conditions de la fréquentation, tout au long de l’année. Projet majeur, il s’affirme par ses volumes, et trouve, grâce à sa richesse végétale, un juste équilibre avec son site d’implantation, et le grand paysage qui l’entoure.

Nous avons voulu créer un objet fort, intrigant et évident à la fois, car maintenu dans une identité de centre aquatique immédiatement perçue, capable de jouer le rôle structurant de projet urbain majeur, offrant à tous, habitants et touristes, des moments forts et inoubliables.

Démarche environnementale

Très haute performance environnementale sur la relation du bâtiment avec son environnement immédiat, la gestion de l’énergie et de l’eau, la maintenance/pérennité des performances environnementales, les conforts hygrothermiques et acoustiques.

Energie et traitement de l’air

Deux systèmes de production de chaleur associés :

– production d’énergie à partir de la biomasse : chaudière bois, avec appoint par chaudières gaz haut rendement,

– récupération thermodynamique de la chaleur latente de l’air des bassins.

Une pompe à chaleur à absorption permet ainsi de valoriser l’énergie produite par la production biomasse/gaz.

Ventilation double flux et ventilation naturelle.

Récupération de chaleur sur les eaux grises pour préchauffer l’eau froide :

  • Récupération de chaleur des douches (récupération statique)
  • Récupération de chaleur des pédiluves (récupération statique et dynamique via une pompe à chaleur).

Traitement de l’eau

L’eau utilisée pour l’approvisionnement de l’intégralité du centre aquatique (bassins, douches…) est pompée depuis le lac, via une pompe à débit variable, puis filtrée en 2 étapes, puis traitée notamment par rayon UV pour destruction des bactéries.

La halle bien-être est partiellement déshumidifiée par l’eau du lac, permettant via un échangeur de chaleur le refroidissement de l’air de la halle, et donc la condensation de l’eau présente dans l’air. Ce procédé permet aussi la récupération de la chaleur latente de condensation, effectuant ainsi un préchauffage de l’eau du lac avant utilisation dans le centre aquatique.

Filtration de l’eau des bassins/animations : système innovant de microfiltration sur membrane céramique, permettant des économies d’eau, un gain de place et une maintenance facilitée.

Traitement de l’eau à l’ozone et au chlore gazeux de l’eau des bassins.

Récupération et traitement de l’eau des pédiluves, pour une alimentation en eau des sanitaires permettant des économies substantielles.

Infos

Maître d’ouvrage
La Cali – Communauté d’agglomération du libournais

Maîtres d’œuvre  

Etat
Etudes – livraison prévue : 2019

Mission
BASE  + SSI

 Surface
4823 m², espaces extérieurs : 21 255 m²

 Montant des travaux

19,4 M€ HT

Menu