Réalisation de la nouvelle patinoire de Strasbourg

STRASBOURG - Bas-Rhin (67)

Réalisation de la nouvelle patinoire de Strasbourg

Description

Piste olympique, gradins permanents et mobiles, piste ludique, pôle restauration, salles polyvalentes, espace pique-nique et pôle administratif.

Le parti architectural

Sur un terrain à la forme allongée, l’implantation obéit à quelques idées simples, notamment:

L’édifice est identifiable par chacun, comme représentatif d’une patinoire d’un type nouveau.

C’est dans cet esprit que la volumétrie se compose d’éléments opaques, afin de suggérer la conservation de la glace, animée de parties vitrés très identifiés et soigneusement misent en valeur selon leurs fonctions. L’esprit acéré de la glace se retrouve ensuite dans une composition aux volumes tranchants et massifs, dont les voiles se rejoignent en définissant des arêtes vives , les facettes ainsi créées capturent la lumière et en jouent dans une composition imprévisible. Une couverture ample rassemble ces éléments dans un élan puissant et fédérateur exprimant un certain monumentalisme qui sied à un édifice public de cette envergure. Le point d’orgue de la composition prend une forme cristalline ; ancrée à la route d’Oberhausbergen, elle semble conclure fermement ce mouvement et imposer l’idée de l’espace de loisir. En complément de ce signal fort et lumineux, l’altitude mesurée du volume des espaces bars met en valeur le geste architectural en proposant un premier plan accueillant et intriguant à la fois.

La conjonction entre la longue courbure de la toiture et l’axe affirmé des rampes d’accès piétons dessine naturellement un large parvis conduisant à l’entrée principale. L’accès public est marqué par un auvent dynamique qui se combine avec une échancrure de la toiture,  elle-même expression visuelle extérieure de l’espace de jonction entre les deux pistes.

L’élément majeur de la composition du plan est le hall d’accueil qui se trouve placé en surplomb entre les deux pistes afin d’offrir aux visiteurs un panorama idéal sur les activités ludiques et sportives.

En second lieu, il y a une volonté forte de transparence entre les deux pistes. Implantées sur un axe Nord/Sud, elles sont reliées par un ensemble d’éléments vitrés offrant la sensation d’unité de volume lorsque les pistes sont en communication. Le croisement de l’axe des pistes à celui, perpendiculaire, du hall d’accueil constitue le parti majeur de l’organisation volumétrique du plan.

La piste ludique est construite sur un plan intégrant deux parties distinctes : un rectangle de 26×45 permettant la pratique du curling et la zone purement ludique venant longer les bars. La différence des hauteurs de volumes traduit cette distinction. Les deux zones assemblées forment un vaste ensemble souple dans sa forme offrant diverses options d’utilisation.

La piste olympique est conçue comme un vaste espace chaleureux fonctionnant aussi bien en configuration spectacle et sportive qu’en extension du ludique. Les gradins fixes sont divisés en deux zones égales. La distribution s’effectue depuis des coursives hautes placées à 6,5m. Cette configuration permet de rapprocher les gradins au plus près de la piste. En outre, les spectateurs bénéficient d’une vision ample et majestueuse de la patinoire avant d’accéder à leurs sièges.

Un ensemble d’équipements mobiles (tunnels, écrans, etc.) sont stockés dans la structure, y compris la séparation curling/ludique de manière à proposer différents type de configurations et scénographies. Eclairage et machinerie scéniques, sonorisation, systèmes de projections sont en partie commandés à partir de la cabine DJ. Des systèmes de cylindres en toiles tendues permettent de créer des espaces ludiques au centre de la piste. Ces systèmes étant escamotables en superstructure ils libèrent la piste intégralement. Ces toiles sont résistantes et en position basse offrent des jeux plus physiques aux patineurs.

Démarche environnementale

Les matériaux acoustiques utilisés pour assurer l’isolation des bâtiments sont étudiés en fonction des contraintes de chaque espace d’activités (humidité, choc, température, …) et afin d’assurer la meilleure pérennité de ceux-ci. Les pistes de glace sont séparées par une barrière phonique réalisée par l’enveloppe principale.

Les installations sont conçues pour optimiser la récupération d’énergie : circuits refroidissement du condenseur frigorifique, batteries de déshumidification des centrales de traitement d’air, circuit basse température des planchers chauffants.

Récupération de froid sur la fosse à neige et récupération de chaleur optimisée sur les circuits de condensation pour les réseaux de chauffage basse température et la production d’eau chaude sanitaire.

Infos

Maître d’ouvrage
Communauté Urbaine de Strasbourg

Maître d’œuvre  

Etat
Ouvert au public depuis décembre 2005

 Surface utile
10 000 m2 

 Montant des travaux :
13,6 M€ HT

Menu